Emma Bonino au Mali pour l’ouverture de la Conference sur les Mutilations Genitales Feminines et la mise en oeuvre du Protocole de Maputo organisee par No Peace Without Justice

Bamako, 20 février 2006

Demain s’ouvrira, à Bamako, la Conférence sous-régionale sur « Les Mutilations Génitales Féminines et la Mise en Œuvre du Protocole de Maputo » organisée par le gouvernement du Mali, à travers le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, et l’association internationale No Peace Without Justice, avec le soutien financier de la Coopération italienne et de l’UNICEF. La Conférence, qui se tiendra le 21 et 22 février, s’insère dans le cadre de la campagne internationale pour l’abandon des MGF et la ratification du protocole de Maputo conduite par No Peace Without Justice, et qui a déjà atteint des résultats importants avec les Conférence du Caire, tenue en juin 2003, de Nairobi, en septembre 2004 et de Djibouti en février 2005.

La Conférence se focalisera sur la réalisation concrète des dispositions du Protocole de Maputo, cette première véritable « Charte des droits » des femmes africaines, entrée en vigueur le 29 novembre 2005 suite à l’obtention des 15 ratifications nécessaires, et qui prohibe explicitement en son article 5 la pratique des mutilations génitales féminines, en les considérant comme une violation des droits fondamentaux de la personne.

La Conférence sera inaugurée par la Première Dame du Mali, Mme Toure Lobbo Traore, Présidente de la Fondation pour l’Enfance du pays, et par Emma Bonino, députée européenne radicale et fondatrice de NPWJ. Plus de 200 participants sont attendus, parmi lesquels des représentants de gouvernements, de parlements et de la société civile du Mali et de tous les pays de l’Afrique occidentale, ainsi que des représentants des agences de l’ONU présentes dans le pays.

Dans l’après-midi, Emma Bonino visitera le village Fatime Bou Bou, situé à 40 km de Bamako, qui fait partie d’une série de villages où, grâce au travail de formation et de sensibilisation réalisé par des associations locales partenaires de NPWJ, l’objectif de l’abandon de la pratique des MGF a été atteint. Cette initiative exemplaire illustre le succès d’un travail de terrain qui devrait être soutenu par l’adoption au niveau national de mesures législatives pour décourager la pratique des MGF et parvenir à leur éradication définitive.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter M. Nicola Giovannini, tél : +32 2 548 39 14 – fax : +32 2 548 39 19 – email : ngiovannini@npwj.org

Toutes les informations sur les stratégies et les campagnes en cours sur les MGF et sur le Protocole de Maputo sont disponibles en différentes langues sur le site de No Peace Without Justice, www.npwj.org.