Renforcer les politiques de lutte contre les MGF et la coopération entre les parties prenantes

12 Juillet 2019, Palais du Luxembourg (salle Médicis), Paris


 
Pour 200 millions de femmes, dans plus de 30 pays du monde, le passage de l’enfance à l'âge adulte est marqué par la violence d’une mutilation génitale qui porte dramatiquement atteinte à leur intégrité́ psycho- physique. Cette pratique est internationalement reconnue comme une violation grave des droits humains.
 
La pratique des mutilations génitales féminines (MGF) s'est également étendue à l'Europe. On estime que 500 000 femmes ou filles résidant sur le continent européen ont subi une mutilation génitale et que 150 000 risquent de le subir. Ces chiffres alarmants soulèvent la nécessité de mettre en place des politiques de prévention et de soutien leur garantissant l’accès aux services de santé et de justice et d’assurer la pleine application des instruments légaux existants qui interdisent cette pratique.
Dans ce contexte, la sénatrice Marta de Cidrac, en collaboration avec No Peace Without Justice (NPWJ) et l’Institut de Santé Génésique Women Safe, organisent un colloque intitulé « Renforcer les politiques de lutte contre les MGF et la coopération entre les parties prenantes ».
 
Cet événement est organisé dans le cadre du projet BEFORE (Best practices to Empower women against Female genital mutilation, Operating for Rights and legal Efficacy), une initiative mise en œuvre par Differenza Donna (Italie), Institut de Santé Génésique Women Safe - (France), No Peace Without Justice (Italie), et La Palabre (Belgique), avec le soutien de l'Union européenne. Il permettra de présenter, de discuter et de recueillir des observations sur des recommandations spécifiques élaborées par les partenaires du projet BEFORE en matière de lutte contre les MGF, en particulier en ce qui concerne les mesures et stratégies thématiques suivantes: prévalence, prévention, protection et poursuites pénales.
 
Réunissant des représentants de la société civile, des experts et des acteurs institutionnels, la table ronde permettra un dialogue constructif sur la manière de renforcer l'efficacité de la réponse politique, juridique et sociale aux MGF dans les États membres de l'Union Européenne.
L'événement sera suivi d’une réception.
 

 
PROJET BEFORE
(Best practices to Empower women against Female genital mutilation, Operating for Rights and legal Efficacy)
À travers une stratégie intégrée d’optimisation de recommandations, lois et bonnes pratiques, activités de plaidoyer dans les institutions nationales et européennes, renforcement des capacités des professionnels clés, formation des personnels sociaux et de santé, autonomisation des diasporas les plus à risque de MGF, l’intervention vise à soutenir les femmes en tant qu'agents de changement, de communication et de sensibilisation parmi les parties prenantes et la société civile.
www.before-project.org