Conférence Sous-Régionale de Bamako sur les MGF et la mise en œuvre du Protocole de Maputo

Compte rendu de l’atelier thématique n°4 sur les aspects juridiques et politiques liés à l’excision - Bamako, 22 February 2006

Composition : Participants Européens et Africains; Présidente :Mme Khady Koita, ENAHTP, Sénégal; Co-présidents: Mme Amsou Maiga Amadou, CNIPRAT, Niger, Maître Linda Weil-Courriel, CAMS, France, Mme Victorine Odounlami, Président di CI- AF, Bénin; Facilitateurs: Dr Félix Koné, Socio Anthropologue. Rapporteurs: Mme Tounkara Sophie Abdoulaye Boré.

 

Thème : les Aspects socioculturels liés à l’Excision

 

Les échanges et les partages des expériences des participants sur le thème ont permis d’identifier des formes de résistance, leurs manifestations et les stratégies ou solutions possibles. Le résultat du travail de groupe N° IV est consigné et hiérarchisé dans le tableau ci-dessous :

 

Formes de résistance

Manifestations

Stratégies/Solutions possibles

Religieuse

  • Intolérance liée a l’ignorance
  • Prêches de désinformation
  • Intimidations et agressions verbales
  • Rupture de dialogue (absence de communication, information sensibilisation)
  • Information et formation de la hiérarchie religieuse
  • Appui aux leaders engagés dans le processus
  • Organisation des rencontres entre leaders religieux
  • Repérage et vulgarisation des textes religieux de référence sur la non pratique de l’excision

Culturelle

  • Exclusion sociale et stigmatisation de ceux qui ont des velléité d’abandon
  • Blocage ou inhibition de communication entre génération (prédominance des gérontes)
  • Rivalité entre les différentes familles ou communauté avec exhibition de richesse et partage d’une valeur commune (excision)
  • Formation des pairs éducateurs
  • Implication des acteurs de la communication et des jeunes dans la sensibilisation
  • Témoignage public des victimes (femmes excisée)
  • Implication de chefs de village
  • Utilisation de tous les canaux de communication
  • Dotation en moyen financier matériel et humain

Socio-économique

  • chantage d’ordre économique et social qui se manifestent par : Perte de revenu des pratiquants Perte de statut et rôle social des pratiquants
  • Mise en place des AGR pour les ex-pratiquants
  • Reconversion des pratiquants en formateurs de lutte contre l’excision

Politique

  • Manque de volonté
  • Lenteur prise dans les prises de décision par hésitation et par réticence
  • Manque de suite dans les démarches
  • Peur de perdre l’électorat Avenir politique en jeu
  • Lobbing, plaidoyer
  • Intégration dans les différents plans d’action des activités de sensibilisation
  • Nécessité donner un support juridique aux acteurs de la lutte

 
Motion spéciale de la présidente du groupe : Elle porte à la connaissance des participants de certains maux qui miment les communautés immigrées : l’excision et aujourd’hui les mariages forcés ou arrangés, elle souhaiterait l’appui des africains pour aider àréfléchir et à abandonner de telles . pratiques : source de drame social (tentative de suicide, crise familiale, conflit de génération et souvent divorce).